Jendouba Sport
Cher visiteur
on vous remercie pour votre visite, on espère que vous nous rejoignez et devenir membre et contribuer à faire avancer ce domaine.

Club S. Sfaxien

Aller en bas

Club S. Sfaxien

Message par Admin le Lun 15 Nov - 15:36

Coupe de la CAF — Demi-finale retour – Al Hilal-CSS : 1-0 (3-5 aux t.a.b.)


Le CSS, grand du jour




Héroïques Sfaxiens qui ont réussi à faire plier Al Hilal dans son antre lors des tirs au but

Stade Oum Dormane. Public record. Temps chaud. Terrain en bon état. Al Hilal Soudan-CS Sfaxien : 1-0 (score acquis à la mi-temps) 3-5 aux tirs au but. Arbitrage de Sad Rajindraparsal (Ile Maurice). But de Midather Taïeb (10’).

Al Hilal :
Mahjoub, Bakhit, Demba, Khalifa, Saïd, Ala Eddine, Mohannad, Heïthem Mustapha, Mudather, Sadomba (Becha 69’), Bashir.
CS Sfaxien : Khalloufi, Hammami, Maâloul, Ben Salah, Rouid, Gharbi, Bergaoui, Ibrahima (Kamoun 80’), Zaïem (Dridi 46’), Ushé Ogba (Dominique 67’), Hamza Younès.

Al Hilal sur son terrain et devant un public record, évalué à quelque 40.000 spectateurs, tous acquis à sa cause, a grandement pesé par son football tout en mouvement sur le cours du jeu, obligeant le CSS, le plus clair du temps, à s’employer à fond pour assurer une couverture appropriée dans sa zone.
Le match héroïque fourni par la ligne défensive sfaxienne lui a permis finalement de préserver ses chances intactes pour les tirs de réparation, lesquels lui ont été de bon augure, puisqu’ils lui ont ouvert la voie royale de la finale. Mais c’était dans la douleur, voire dans la souffrance.
Tenir en respect une équipe du calibre d’Al Hilal n’est point, en effet, une sinécure. Et c’est bien une performance que de parvenir à lui tenir tête jusqu’au bout dans un stade bouillonnant de chaleur et sous une pression insoutenable.

Rythme endiablé

Al Hilal a pris le match d’entrée de jeu à bra-le-corps, imposant son rythme et sa manière d’évoluer à un CSS jouant avec des consignes de prudence par trop excessives, sans toutefois oublier de tenter sa chance, quoique par intermittence, par le biais des contres.
Sur l’un d’eux, Hamza Younès a raté l’opportunité d’ouvrir la marque en en mettant de peu à côté (5’).
Puis ce fut au tour de Heythem Mustapha d’allumer la passion, en tirant en force. Khalloufi, bien placé, réussit toutefois à éviter un but certain (9’). Mais, une minute après, il dut s’incliner sur une puissante reprise de la tête de Mudather Taïeb, consécutive à une ouverture de la droite du régisseur de l’équipe soudanaise, Heythem Mustapha (10’).
Ce but réussi par les locaux mettait les deux équipes à égalité, eu égard à l’avantage acquis par le CSS lors du match aller.
Al Hilal a alors mis tout en œuvre pour faire la différence et prendre par là même une option pour la qualification. Mais il s’est trouvé incapable d’exaucer le vœu de ses 40.000 spectateurs, agglutinés sur les gradins et qui ne lui ont point ménagé leurs encouragements et leur soutien durant le match.
Le déferlement des actions offensives soudanaises n’a pas pour autant fait perdre à Khalloufi et consorts leur concentration et leur acharnement à préserver leurs chances intactes.
Certes, Ushé Ogba a rompu cette période faste pour les locaux en se présentant seul face au gardien, sur une lumineuse ouverture de Hamza Younès. Mais son tir a manqué de réussite (25’) !
Puis, Fatah Gharbi faillit par son intervention sur Sadomba dans la zone de réparation provoquer un penalty. Mais l’arbitre fit signe de poursuivre le jeu au grand bonheur des siens (26’).

Bataille acharnée


La partie s’est poursuivie ensuite sur le même profil, à savoir une équipe engagée entièrement en attaque et une autre qui se défend bec et ongles.
Des occasions de scorer, il y en a eu certes, mais aucune d’elles n’a apporté du nouveau au score.
Khalloufi et consorts ont multiplié les prouesses techniques pour finalement aboutir à la phase des tirs au but.
Celle-ci a été bien favorable à nos représentants qui ont réussi par Hamza Younès, Rouid, Chady Hammami, Maâloul et Lassaâd Dridi à transformer victorieusement leurs tirs.
Alors que du côté soudanais, Youssef Mohamed a raté le sien. Et c’est sur le score de 5 tirs réussis pour les «Noir et Blanc», contre 3 pour les «Bleus» que le verdict final a donné raison aux nôtres, lesquels auront à disputer la finale de cette coupe continentale face au FUS Rabat, l’autre heureux qualifié à la finale.
La rencontre aller aura lieu au stade Moulay Abdallah le 27 ou le 28 du mois courant.
Quant à la finale retour, elle est prévue le 4 ou le 5 décembre prochain au M’hiri.

Auteur : Rachid AYADI (La Presse)
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par nounou le Lun 15 Nov - 23:52

مبروك لصفاقس بالترشح

_________________
js ya omri
avatar
nounou
Moderateur
Moderateur

Nombre de messages : 407
Localisation : jendouba
Date d'inscription : 11/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Admin le Lun 29 Nov - 11:42

Coupe de la CAF — Finale aller : Fus Rabat-CSS : 0-0


A bon compte !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le CSS n’a pas plié et c’est de bon augure avant le match retour

Stade Moulay de Rabat. Public moyen. Temps frais, terrain en bon état. Fus Rabat-CSSfaxien (0-0). Arbitrage de Mohamed Benssouza (Algérie), assisté par Tahar Belaïd et Mohamed Meknous. Avertissements à Fatihi et Zitouni (FUS), Chaker Bergaoui et Ben Salah (CSS).

Fus Rabat :
Issam Bada, Youssef Chafik, Mohamed Ben Chérifa, Abdelfettah Boukhris, Chamseddine Chtibi (Errouki 59’), Hichem Fatihi, Souleïmane Dembélé (Bakalé 57’), Ayoub Al Khalqui, Daniel Mouchari, Mohamed Zouidi, Mourad Zitouni.
CSSfaxien : Jassem Khalloufi, Chady Hammami, Fatah Gharbi, Mahmoud Ben Salah, Hamdi Rouid, Chaker Bergaoui, Ibrahima Touré, Kamel Zaïem (Kamoun 90’), Hachem Abbès, Ushé Ogba (Dominique 63’), Hamza Younès.

L’importance de l’enjeu a grandement pesé sur les jambes des joueurs dès le départ des hostilités, ce qui a donné lieu à un jeu décousu et sans jus.
Il a fallu attendre la 20’ pour relever une action d’envergure, œuvre du virevoltant Hamza Younès, qui déclencha des 20 mètres un virulent tir qui manqua de peu le cadre.
Le FUS a aussitôt réagi, et c’est Dembélé qui a été le premier à mettre à rude contribution le gardien Khalloufi. Hichem Fatihi n’en fut pas plus heureux. Et son tir des dix mètres a été dévié par Hamdi Rouid en corner.
Le CSS est revenu aussitôt à la charge pour menacer sérieusement l’arrière-garde adverse, d’abord par Ushé Ogba qui a vu son tir dévié in extremis en corner (39’), puis par Hamza Younès qui a été maladroit dans son essai au but (41’).
Ce sont là deux essais audacieux de la ligne avant sfaxienne qui auraient pu donner à la rencontre un autre cours.
Mais, ce qu’il faut souligner, à cet égard, c’est la bonne circulation de la balle du côté des Rbatis qui ont imposé un certain ascendant sur leur vis-à-vis, lesquels ont été souvent acculés à la défensive pour réussir à préserver leurs chances intactes à la fin de la première période.

Défense haute

La seconde mi-temps a été mieux gérée par les nôtres qui ont opté pour une défense haute, ce qui leur a permis de prendre souvent l’initiative des opérations. La rentrée de Dominique à la place de Ushé Ogba, survenue à la 63’, n’a pas toutefois apporté le plus escompté à une ligne d’attaque sfaxienne souvent muselée par une défense marocaine bien regroupée.
Les mouvements offensifs se sont néanmoins succédé face à une équipe épuisée physiquement. Mais la réussite a manqué énormément aux nôtres, sinon par quoi expliquer les essais infructueux de Gharbi, Hammami et Zaïem.
Du côté du FUS, c’est surtout suite à des contres des deux rentrants, Bakari et Errouki, que le danger s’est fait pressant aux 54’ et 61’.
Les dernières minutes ont vu les deux équipes jouer avec beaucoup de prudence en pensant assurément au deuxième round de cette finale prévu la semaine prochaine à Sfax.
Celui-ci sera certainement disputé avec beaucoup plus de percussion et de savoir-faire, n’ayant tous deux plus rien à perdre dans cette épreuve. Seule la victoire, avec n’importe quel score, sera déterminante quant à l’issue de cette coupe.

Auteur : Rachid AYADI (La Presse)
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Admin le Sam 4 Déc - 14:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

CSS- FUS Rabat

A 90 minutes du bonheur


Le Club Sfaxien, sera –t-il ce soir, au rendez-vous avec l’histoire en remportant un nouveau titre africain, le 4ème de son palmarès et qui lui vaudra de devenir le club tunisien le plus titré à l’échelle continentale ? Pareille entreprise est dans les cordes de notre représentant compte tenu de trois principaux facteurs plaidant en la faveur des protégés de Pierre Lechantre.

Le premier c’est de jouer à domicile devant son public, le second à trait à l’historique du CSS en coupe de la CAF, épreuve où il n’a jamais, jusque là, concédé de défaite au stade M’hiri. Mieux encore, « Les Noir et Blanc » ont remporté les trois finales qu’ils ont disputées en coupe de la CAF (1998, 2OO7 et 2008 ).Bien que chaque match ait sa propre vérité ceci n’empêchera pas de noter qu’il est très peu probable de voir les Sfaxiens déroger à cette tradition d’invincibilité, d’autant qu’à l’occasion, et ceci nous a amène à évoquer le 3ème facteur à l’avantage des camarades de Khalloufi, leur adversaire, le FUS Rabat, est loin de pouvoir soutenir avec eux la comparaison au niveau de l’expérience à l’échelle africaine.

Le FUS sait bien voyager

Si épingler un 4ème titre continental est dans les cordes de l’ensemble sfaxien , celui-ci doit cependant bien se méfier d’une équipe marocaine qui a, à maintes reprises administré la preuve qu’elle sait voyager. Il faut , à cet égard, remarquer que le FUS n’a perdu cette saison en coupe de la CAF qu’à une seule reprise en déplacement, défaite concédé au stade M’hiri en phase des poules (0-3) . Le FUS constitue en effet une équipe de contre qui sait bien se défendre érigeant devant les bois de Badda deux rideaux , difficile à prendre à défaut . Les protégés de Houcine Ammouta savent contenir les assauts de leur adversaire et, une fois en possession du ballon, ils renversent rapidement le jeu, procédant par des contres souvent dangereux que doivent exploiter les Fatihi, Munchari, Yusoufou, et Triki, des attaquants aussi redoutables les uns comme les autres Il y a lieu surtout de ne pas perdre de vue que le FUS se présentera, cette fois, dans de meilleurs dispositions qu’à l’aller, puisqu’elle pourra compter , à l’occasion , sur une plus grande fraîcheur physique (lors de la première manche il avait un match de trop dans les jambes, la finale de la coupe du Trône disputé trois jours plus tôt. L’équipe marocaine récupère, par ailleurs, deux de ses meilleurs avants, Yussoufou et Triki qui étaient sous le coup d’une suspension pour sommes d’avertissements.

Faire preuve de patience

Les Zaiem et consorts doivent demeurer constamment concentrés sur leur sujet pour réussir dans leur entreprise somme toute délicate dans la mesure qu’ils sont tenus de réussir à marquer tout évitant le but adverse. Les soucis en défense ajoutés à ceux de l’attaque poussent le Sfaxiens à opter pour un jeu marqué par le sceau de l’équilibre. Partant de ces considérations il est impératif qu’ils gardent leur lucidité et fassent preuve de patience .Le fait de marquer le plus tôt possible le but libérateur devra leur facilité la tache, mais, au cas où cette éventualité tarde à se réaliser il n’y a pas lieu à verser dans la précipitation avec toutes les conséquences en découlant.

L’embarras du choix pour Lechantre

L’effectif sfaxien sera en l’absence de blessures et autres suspensions au grand complet ce qui permettra le staff technique d’aligner sa meilleur formation possible, une formation qui sera caractérisée par son équilibre au niveau de ses trois compartiments.

FORMATION PROBABLE :

Khalloufi, Hammami, Gharbi, Rouid, Ben Salah, Hachem Abbès, Bergaoui, Touré, Zaiem , Agba, Younés.

AMEUR KERKENNI (Le Temps)
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par nounou le Sam 4 Déc - 22:45

للاسف صفاقس كانت وصيفة اليوم

_________________
js ya omri
avatar
nounou
Moderateur
Moderateur

Nombre de messages : 407
Localisation : jendouba
Date d'inscription : 11/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Admin le Sam 4 Déc - 23:00

nounou a écrit:للاسف صفاقس كانت وصيفة اليوم

Le FUS du Rabat a été mieux préparer et surtout mieux placé sur le terrain, je crainds pour la paire Kouki-Lechantre, ils doivent faire leurs valises je croisf.
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Admin le Dim 5 Déc - 15:25

Vainqueur du CSS (2-3), le FUS Rabat remporte la Coupe de la CAF


Les Sfaxiens ont manqué de caractère et de punch

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Amère désillusion pour le Club Sfaxien qui voit s’évaporer un titre continental qui lui tendait pourtant la main. En se faisant battre logiquement, dirions-nous, par un FUS de Rabat qui a prouvé de nouveau qu’il constitue un dangereux ensemble surtout quand il joue en déplacement, les Khalloufi et consorts ont déçu profondément leurs supporters qui ont rempli le stade M’hiri pour soutenir sans arrêt leurs couleurs.



La défaite du CSS est la première dans une finale de la Coupe de la CAF, alors que les conditions étaient réunies pour que ces derniers épinglent à leur tableau de chasse un 4ème trophée continental.


Finalement, la Coupe est revenue à l’équipe qui a cru le plus en ses chances et qui fit preuve jusqu’au bout d’une discipline tactique digne d’un vieux baradeur. Pourtant le FUS en est à sa première participation à une compétition africaine et de son coup d’essai, il en fut un coup de maître.

Revenons à la rencontre pour remarquer que le FUS fut le premier à annoncer les couleurs en se portant résolument en attaque dès l’entame de la rencontre dans l’intention de surprendre les Clubistes de Sfax. L’objectif de l’équipe marocaine fut rapidement atteint. En effet, après une chaude alerte devant les bois sfaxiens qui obligea Khalloufi à intervenir à fond sur une échappée de Fatihi (5’). Ce n’était, en fait, que partie remise, puisque deux minutes plus tard, une percée de Roky permit à Manchari de déclencher un puissant tir que la défense détoura, in-extrémis en corner.

Le coup de coin botté au niveau du second poteau par Roky fut repris victorieusement de la tête par Boukhris devant une défense sfaxienne figée sur l’action (7’).

Cueillis à froid les « Noir et Blanc » ne perdirent pas pour autant ces pédales. Ils ont su garder leur calme et surtout leur concentration et mettant progressivement de l’ordre dans leurs rangs ils prirent le contrôle du match pour soumettre l’arrière-garde du FUS à un siège en règle. Mais, en dépit de leur pression constante, ils ne purent trouver la faille notamment par Zaïem dont le tir en force passa de très peu à côté (13’) avant qu’il n’expédit un bolide sur la transversale (15’). Da Silva ne fut pas, non plus, plus chanceux à la (35’) quand il vit son tir difficilement repoussé en corner par le gardien Bada. Les Sfaxiens continuent de jouer de malchance puisque Manchari, voulant repousser la balle l’envoie sur le montant des bois de son gardien Bada (22’).

Entre temps, l’équipe marocaine tout en essayant de contenir les assauts à répétition des Sfaxiens, procédait par des contres rapides, une arme qui lui réussit bien. Sur l’un d’eux Roky a failli ajouter un deuxième but à la 33’, en tirant à côté alors que Khalloufi était battu.



Un faux espoir



Le CSS, jusque-là buttant sur une ricanante malchance, trouva d’emblée le sourire en parvenant à égaliser par Rouid juste avant la fin de la mi-temps, le défenseur central reprit dans les filets marocains. Une balle tirée en coup franc par Hammami. Mieux encore, à l’entame de la deuxième période du jeu, le CSS prit l’avantage par Zaïem sur penalty généreusement accordé par l’arbitre sud-africain (46’).

Deux buts réussi dans deux moments très importants ont fait croire que le match a inéluctablement balancé en faveur des Sfaxiens.

Mais ces derniers allaient faiblir permettant au FUS d’égaliser par Zouidi (74’), fraîchement débarqué ensuite par Roky, celui-ci profitant de la montée des Sfaxiens pour s’échapper seul avant de battre Khalloufi sorti à la rescousse.
Ameur KERKENNI






Déclarations des entraîneurs



Lechantre :

« Manque de solutions offensives »



« Nous avons manqué de solutions offensives. Nous avons tout fait pour remporter la Coupe mais la réussite ne fut aps de notre côté, à cause surtout de l’absence de solutions devant une défense marocaine très regroupée. Le FUS Rabat a prouvé qu’il constitue une équipe solide qui ne manque pas d’arguments surtout quand il évolue en déplacement.

Je suis toujours entraîneur du CSS, du moment que je n’ai pas encore discuté avec les responsables du club ».



Ammouta :

« Nous méritons la Coupe »



« Nous avons fourni le match qu’il fallait sur le plan tactique face à une équipe sfaxienne qui a perdu beaucoup de ses moyens, cette saison.

Nous méritons le titre, surtout que nous avons joué sans pression.

Pour une première participation en Coupe de la CAF, le résultat final a dépassé nos espérances ».
Ameur KERKENNI
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par nounou le Dim 5 Déc - 22:17

oui je croit

_________________
js ya omri
avatar
nounou
Moderateur
Moderateur

Nombre de messages : 407
Localisation : jendouba
Date d'inscription : 11/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Admin le Jeu 9 Déc - 16:13

Ligue 1 — Match de rattrapage de la 8e journée — CSS-ST : 1-1


Une issue logique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sachant que chaque équipe a eu sa période de domination, la parité est plus que logique

Stade Taïeb-M’hiri. Temps clément. Public moyen. Terrain en bon état. CSS-ST : 1-1 (mi-temps : 1-0). Buts de Chady Hammami (16’) pour le CSS et de Marouène Tej (69’) pour le ST. Arbitrage de Youssef Sraïri, assisté par Béchir Hassani et Majed R’houma. Avertissements : Gharbi (CSS), Yaken et Ayari (ST).

CSS : Khalloufi, Youssofo, Gharbi, Rouid, Hachem Abbès, Bergaoui, Hammami, Ibrahima Touré (Mansar 84’), Zaïem (Yahiaoui 75’), Dominique, Hamza Younès.
ST : Jridi, Yaken, Ayari, Zakar, Hosni, Dombia, Ibrahima Bâ, Tej, M’sakni, Maâtoug (Jabnoun 71’), Kabia (Ben Ouannès 84’).

C’est un CSS convalescent, mais aussi fermement décidé à se racheter de sa cruelle mésaventure en finale de la Coupe de la CAF, que nous avons vu à l’œuvre hier soir, face à une bonne équipe stadiste.
La rencontre n’a pas tardé d’ailleurs à se mettre sur orbite. Les actions d’envergure de part et d’autre ont laissé planer un certain suspense.
Le but chauffait dès la première minute de jeu dans les deux camps. Mais ce sont surtout les «Noir et Blanc» qui ont été les plus percutants par leur arrière droit Youssofo et leur ligne médiane, où Chedy Hammami et Ibrahima Touré ont brillé de mille feux.
C’est ainsi qu’après deux essais infructueux de Dominique aux 2’ et 9’, Chady Hammami a trouvé la faille pour convertir une action collective des siens, bien menée par le duo Kamel Zaïem et Ibrahima Touré. C’était à la 16’ de jeu.
Le ST n’a pas tardé à réagir. Et c’est Mohamed Kahia qui s’est montré le plus menaçant, en reprenant de peu au-dessus une lumineuse ouverture de M’sakni, suivi aussitôt après de Akram Maâtoug. Le gardien Khalloufi s’est interposé à son essai, en mettant en corner (24e et 25e minute).
Mais, la meilleure action à l’actif des Stadistes s’est dessinée à la 42e minute lorsque Marouène Tej a mis Bilel Yaken en bonne position de conclure. Mais, son tir rata de peu la cage.

Le ST revient à la charge

La seconde mi-temps n’a pas été moins disputée. Mais, ce sont les gars du Bardo qui ont maîtrisé le plus souvent la zone médiane, grâce à la mobilité de Marouène Tej, Ihab M’sakni et surtout Ibrahima Bâ. Ce dernier mena à la 56e minute une virulente action offensive qui s’est terminée par un corner. Le CSS a réagi aussitôt par Touré qui a mis Dominique en bonne position de conclure. Mais, son essai au but n’a pas été bien ajusté. Puis, Youssofo a offert à Touré l’opportunité de tuer le match, mais son tir s’est perdu dans la nature (69e minute).
Le ST a toutefois réussi à revenir de loin lorsque Marouène Tej a botté directement un corner dans les filets de Khalloufi (69e minute). Un but qui a anéanti les espoirs d’une équipe sfaxienne qui comptait beaucoup sur une victoire pour assurer son décollage après avoir tourné la page de l’épreuve de la CAF sur une grande déception.
Pour le ST, le résultat de parité réussi à l’extérieur confirme la bonne santé actuelle de son onze qui reste invaincu au cours des trois derniers matchs.

Auteur : Rachid AYADI (La Presse)
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 738
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 19/10/2005

http://www.jendoubasport.tk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Club S. Sfaxien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum